Chantiers

L’AECSP entend mener un travail d’expertise autour des enjeux relatifs à la science politique, dans le but d’objectiver certains phénomènes et de diffuser des recommandations. Dans cette perspective, plusieurs chantiers ont été lancés autour de différents groupes de travail, afin de récolter des données et de produire des analyses inédites concernant l’état de notre discipline et son environnement académique.

Conditions de travail : ce groupe de travail vise à mieux cerner les conditions dans lesquelles les enseignant·es et chercheur·es en science politique exercent leur métier, en tenant compte du contexte structurel, des différences de statuts et d’institutions, et de la diversité des situations locales. Un questionnaire anonymisé a été élaboré dans ce but, adressé au cours des derniers mois à l’ensemble des collègues titulaires. Des résultats préliminaires ont été présentés à l’occasion de l’AG de l’AECSP qui s’est tenue lors du congrès de l’AFSP 2019 à Bordeaux. Le travail d’analyse est encore en cours. Les résultats seront diffusés ici-même.

Profils et trajectoires des titulaires : ce groupe de travail vise à identifier de manière quantitative et qualitative le profil et la trajectoire des personnes recrutées en tant que titulaires en science politique depuis une dizaine d’années. Pour cela, un questionnaire anonymisé a été adressé à l’ensemble des MCF de la section 04 et des CR CNRS en section 40 recruté·es depuis 2009. Celui-ci apporte des données approfondies qui s’avèrent complémentaires des précieux enseignements déjà fournis par les rapports du CNU sur les qualifications ou par les différentes enquêtes réalisées par l’ANCMSP. Des résultats préliminaires ont été présentés à l’occasion de l’AG de l’AECSP qui s’est tenue lors du congrès de l’AFSP 2019 à Bordeaux. Le travail d’analyse est encore en cours. Les résultats seront diffusés ici-même.

Comités de sélection et recrutements : ce groupe de travail vise à analyser les procédures et modalités d’évaluation mises en oeuvre par les comités de sélection lors du recrutement des MCF ou par les jurys des concours de chargé·es de recherche au CNRS. Pour cela, une base de données est en cours de construction sur la composition de comités de sélection depuis qu’ils existent sous cette forme. Des entretiens sont également en cours de réalisation avec des collègues ayant participé à plusieurs reprises à des jurys ou des comités de sélection. Ce groupe de travail a été mis en place en novembre 2019 et continue son activité avant d’en diffuser les premiers résultats.

%d blogueurs aiment cette page :